Dos de cabillaud au four

Mangeons du poisson tant qu'il y en a encore !

Ingrédients  (Convertir les mesures ou températures...)

Recette de dos de cabillaud au four pour 4 personnes sages 2 beaux dos de cabillaud (le coeur) de 400 g - 4 tomates - 6 petites courgettes - 4 gousses d'ail - 2 gros oignons - 6 grosses échalotes - 2 cuillers d'huile d'olive - un petit pot de tapenade.

Préparation de la recette

Choisir deux beaux dos de cabillaud bien taillés en pavés.

Tailler les courgettes en bâtonnets, les sauter scrupuleusement et à peine quelques minutes à l'huile d'olive en les colorant superficiellement, ailler (ail écrasé) sans exagérer et débarrasser dans un plat allant au four.

épépiner et couper les tomates en dés. Faire suer à l'huile d'olive et ajouter un peu de thym frais.

émincer très finement les oignons et les échalotes, les mettre à suer dans une casserole adaptée et à feu doux. Mélanger et couvrir jusqu'à ce que l'ensemble devienne fondant et légèrement coloré.

Ajouter la purée d'oignons et d'échalotes confites à juste coloration, un peu de purée d'olives noires, type tapenade et de l'ail cru haché selon votre goût dans le concassé de tomates.

Poser les pavés de cabillaud sur les bâtonnets de courgette sautés.
Déposer une cuiller de cet ensemble sur chaque dos de cabillaud et couvrir d'une feuille de papier aluminium.

Cuire à four chaud réglé à 200°C entre 5 et 8 minutes selon l'épaisseur des filets et votre préférence dans le stade de cuisson. La cuisson juste est atteinte lorsque l'on perçoit un dégagement de vapeur dans le plat. Cela suffit à cuire le poisson.

Quelques mots sur la recette

Attention une cuisson prolongée détruit toute chance de se régaler ! Et tu ne dis pas "GOURGETTE" ou je t'atomise !

Coup de pouce à un producteur ami : vous trouverez dans la boutique Internet Goutdeprovence.com une excellente tapenade noire ou verte en AOC Provence.

Complètement génial. Simple, léger, le poisson reste rosé et moelleux.

Accords

 musique

On écoute "The Joker" de Steve Miller Band car j'en ai décidé ainsi. Et on déguste en écoutant "Serenade From The Stars" du même groupe !

Voir aussi

Dos de cabillaud poché vidéo
Dos de cabillaud poché

Pocher un poisson à l'eau de sel

Saumon gravlax fumé vidéo
Saumon gravlax fumé

Technique du fumage rapide à froid

Les critères de fraîcheur du poisson produits
Les critères de fraîcheur du poisson

Il est pas frais mon poisson ?

Les poissons les plus courants produits
Les poissons les plus courants

Pour apprécier un poisson mieux vaut le connaître ! Petit panorama des poissons les plus courants.

Commentaires

Rejoignez le Club Chef Simon pour commenter : inscription gratuite en quelques instants !
Mazon

Mazon

15 mai 2016 à 14:42

Excellent mais n'ayant pas de tapenade mais des olives noire j'ai fait avec et du coup moins gras.

auculdubateau

auculdubateau

27 mai 2016 à 14:45

Délicieux et encore meilleur avec un cabillaud fraichement fileté !

auculdubateau
http://auculdubateau.wordpress.com

splujer

splujer

10 août 2016 à 00:46

vraiment pas terrible le sous-titre. Fin du cabillaud prévue en 2020. Choisissons nos poissons.

clem

clem

14 sept. 2016 à 21:30

Vous avez tout à fait raison : la fin des poissons, la mort des océans, c'est pour bientôt. Faut donc se grouiller de participer au grand carnage et se remplir l'estomac tant qu'on le peut encore.
Demain, j'en achète 10kg (minimum) ! Et pas grave si j'en jette, ça fait partie du plaisir :)

Christian Carpentier

Christian Carpentier

15 sept. 2016 à 09:19

de qui se moque-t-on? Non mais, vous avez lu le sous-titre de cette chronique? "Mangeons du poisson tant qu'il y en a encore!"
Et là je m'adresse au chef Simon, auteur de la dite chronique; si le poisson se fait rare, quelle en est la cause, chef, à votre avis? Un soudaine migration vers quelque planète océane? Un manque d'appétence sexuelle à l'heure de la reproduction? Peut-être l'évolution qui changerait les poissons en bipèdes à respiration aérienne (ce que pourrait accréditer l'explosion démographique humaine)....
Une minorité de farfelus auraient avancé que la raréfaction du poisson dans nos océans pourrait - vous allez rire, chef - avoir pour origine la surconsommation! Si si, certains le pensent!!!
Pour ces gens, le bon conseil serait donc: "mangeons moins de poisson, nous en mangerons plus longtemps"
Mais ça, chef Simon, ça n'arrange pas vos affaires!

Chef Simon

Chef Simon

15 sept. 2016 à 14:58

Bonjour Christian,
Sur Chef Simon nous avons pour habitude de dénoncer les problèmes en pratiquant ce que l'on appelle communément "l'humour" qui, tout comme les poissons, est aussi en voie de disparition !
D'ailleurs, si j'en crois les 3 derniers commentaires, la méthode, si elle n'est pas appréciée, a le mérite de très bien fonctionner.
Bien à vous.

En ce moment

Nectarines ou brugnons, c'est selon
Nectarines ou brugnons, c'est selon
Des fruits rafraîchissants qui font partie avec les pêches de la même famille.
La cuisine au pastis
La cuisine au pastis
Le pastis apporte des arômes au bon goût du sud en cuisine et en pâtisserie.
La tomate, c'est en été qu'il faut en profiter
La tomate, c'est en été qu'il faut en profiter
Crue, cuite, confite, en sauce ou en coulis, il y a mille et une façons de l'apprécier.
Comment on fait les tartelettes amandines... entre autres !
Comment on fait les tartelettes amandines... entre autres !
Des tartelettes pour ne pas faire de jaloux.
Jouez-la comme Schubert !
Jouez-la comme Schubert !
Servie dans une quiche, en tartinade ou grillée, la truite a toujours du succès.
A la découverte de la cuisine cajun
A la découverte de la cuisine cajun
Ses multiples influences font d'elle l'une des cuisines les plus variées au monde.